Archives du Mois : décembre 2015

déc
31
2015

Invité croisé : Sidy Ba CCPA et Youssou Diallo CT1 ministère agriculture

Télécharger

déc
31
2015

Commercialisation de l’arachide : Le CT1 du ministère de l’agriculture qualifie d’aubaine l’achat des graines à plus de 200 francs

Le fait que les Chinois achètent les graines d’arachide à plus de 200 francs le kilogramme est une aubaine pour les producteurs. Déclaration du conseiller technique n°1 du ministère de l’agriculture, car il valorise le pouvoir d’achat. Youssou Diallo qui juge normal le déroulement de la campagne de  avec une production qui dépasse les 1 million de tonnes reconnait cependant des couacs relatifs au non respect des points de collecte et au transport. Mais pour lui, la situation est sous contrôle.

Youssou Diallo est joint au téléphone par Aminatou DIALLO

Télécharger

déc
31
2015

La vente des semences par les producteurs risque de compromettre les objectifs fixés par l’Etat, selon Sidy Ba de CCPA

Les Chinois doivent respecter les normes édictées par le CNIA (Conseil National de l’Interprofession de l’Arachide) qui fixe le prix du kg à 200 francs, dixit Sidy Ba. Le Secrétaire général du Cadre de Coopération des Producteurs d’Arachide (CCPA) dénonce par ailleurs la vente des semences par les producteurs qui risque de compromettre les objectifs fixés par l’Etat du Sénégal qui est de collecter 2.000 tonnes de semences.

Sidy Ba est joint par Aminatou DIALLO

Télécharger

déc
31
2015

Commercialisation de l’arachide : Sur les 86 points de collecte agréés par le CNIA, seuls quatre sont fonctionnels, a déclaré le Chef du service régional commerce de Diourbel

La direction la plus prisée pour cette campagne de commercialisation de l’arachide reste Touba, déclare Amadou Touba Niane. Selon le Chef du service régional de commerce de Diourbel, sur les 86 points de collecte agréés, seuls quatre sont fonctionnels car les opérateurs vont sur les marchés parallèles. Ainsi, la graine est achetée à 280 francs à Touba. Par ailleurs, il souligne que les 200 mille tonnes attribuées à l’exportation dans la clé de répartition par les autorités ne seront pas atteintes.

Amadou Touba Niane intervenait dans l’émission Biir Marché

Télécharger

déc
31
2015

Rétrospective Economie 2015 (Agriculture, pêche, éducation, formation professionnelle, finance)

Télécharger

déc
31
2015

Invité du jour : Samuel Ndour, Secrétaire Général du Syndicat national des corps gras

La campagne de commercialisation de l’arachide se présente mal pour la Suneor, selon Samuel Ndour. Le Secrétaire Général du Syndicat national des corps gras signale que sur les 300 mille tonnes dont la société a besoin, seules 4.500 ont été collectées à ce jour pour cause de manque de financement. Devenue société nationale, la Suneor doit être financée à hauteur de 90 milliards de FCFA par l’Etat pour les besoins de la présente campagne. Pour l’heure, aucun franc n’a été encaissé, conséquence, la Suneor se fait damer le pion par les autres opérateurs.

Ses propos sont recueillis par Anna SARR 

Télécharger

déc
31
2015

Fin de l’année 2015 : Les Sénégalais se prononcent sur les questions économiques de l’année

Fin de l’année 2015. Une occasion pour revenir sur les faits marquants de l’économie sénégalaise. Le Plan Sénégal Emergent ou encore le classement de notre pays à la 25ème place des pays les plus pauvres, les Sénégalais ont appréhendé l’année 2015 sur le plan économique. Toutefois ils invitent l’Etat à prendre plus d’initiatives en 2016 pour le développement de notre pays.

Reportage Mbayang COR

Télécharger

déc
31
2015

Retrospective 2015 sur les finances au Sénégal

Au cours de l’année 2015, le gouvernement a géré les dossiers de certaines entreprises en difficulté : Suneor, Transrail et AIBD. Un dénouement heureux est en cours d’être trouvé surtout avec la Suneor où une solution à l’amiable a été retenu avec le repreneur Abass Jaber. Il en est de même pour Transrail où la concession a été retirée à l’actionnaire majoritaire. Et pour AIBD, tout semble rentrer dans l’ordre puisque le groupe Saudi Ben Laden a décidé de finir les travaux d’ici fin 2016. Mais cette année coïncide aussi avec le lancement du Programme d’Urgence de Développement Communautaire (PUDC). Un levier pour corriger les inégalités entre le milieu rural et le monde urbain. Par ailleurs, une polémique née d’un classement du Fonds Monétaire International (FMI) qui place le Sénégal sur la liste des 25 pays les plus pauvres sur la planète a émaillé l’année 2015.

Retro signée Aminatou Diallo

Télécharger

déc
31
2015

Bilan de l’Economie sénégalaise avec Meissa Babou économiste-enseignant à l’UCAD et la Rédaction de Trade Fm

Télécharger

déc
30
2015

Revue de presse économique du 30/12/2015

Télécharger

Articles plus anciens «