Archives du Mois : avril 2015

avr
30
2015

Gare des Baux Maraichers : Les commerçants veulent une réduction sur la location des cantines

Ce n’est pas seulement le transport qui marche à la gare des Baux Maraîchers de Pikine. L’activité commerciale occupe également une place importante dans cette gare. La majorité des commerçants saluent l’organisation et la gestion de la gare. Cependant, ils espèrent voir le prix de la location des cantines qui se situent entre 50 et 70.000 francs baisser.

Reportage Aminatou DIALLO

Télécharger

avr
30
2015

Revue de presse économique du 30/04/2015

Télécharger

avr
30
2015

Sénégal-Cap-Vert : Lutte contre la pêche illégale et non déclarée au cœur d’un accord de pêche entre les deux pays

Le Cap-Vert et le Sénégal vont reformuler leur accord de pêche, signé en 1985, afin de l’ajuster aux nouveaux défis de l’actualité, a annoncé, en début de semaine le ministre sénégalais des pêches et de l’économie maritime, Oumar Guèye. Le ministre sénégalais, qui se trouve en visite au Cap-Vert, a indiqué que la lutte contre la pêche illégale et non déclarée sera un des points de l’actualisation de cet accord entre les deux pays.

Daouda GAYE

Télécharger

avr
30
2015

Perception du syndicalisme : Les avis des Sénégalais sont partagés

Cette fête du travail sera l’occasion pour les syndicalistes de présenter leurs doléances au Chef de l’Etat à qui reviendra l’opportunité de les satisfaire ou non. Une journée donc importante pour les syndicats mais qui ne l’est pas pour autant pour les populations dont les avis sont partagés sur l’importance du rôle des syndicats. Certains ne voient pas leurs contributions intéressantes tandis que d’autres pensent qu’ils sont nécessaires et font leur travail correctement.

Suivons ce reportage de Mbayang COR dans les rues de Dakar

Télécharger

avr
30
2015

Invité du journal : Professeur Abdoulaye Seck, économiste

Abdoulaye Seck est l’invité du journal. L’économiste revient dans cet entretien sur le climat social entre l’Etat et les syndicats. Une situation qu’il juge délétère et non favorable à l’environnement des affaires. Il est également revenu sur les impacts que ce rapport de force qui peut avoir sur notre économie.

Entretien réalisé par Seynabou DIALLO

Télécharger

avr
29
2015

Foire real events à la Patte d’Oie : Pallier au manque de sites de recasement des marchands ambulants

Le groupement des jeunes marchands de la région de Dakar a lancé une foire itinérante de 15 jours dans la commune d’arrondissement de Patte d’Oie afin de permettre aux marchands ambulants de libérer la voie publique. Cette 12ème édition de la foire de real events a vu la participation de différentes nationalités africaines venues exposer leurs marchandises. Ce groupement des jeunes marchands ambitionne d’organiser des foires d’exposition dans toutes les communes d’arrondissement de Dakar dans les mois à venir pour pallier au manque de sites de recasement des marchands ambulants.

Reportage Omar BALDE

Télécharger

avr
29
2015

Indemnité de logement des enseignants : Une lourde charge pour l’Etat

Le Cadre Unitaire des Syndicats d’Enseignants (CUSEMS), en grève depuis maintenant deux mois durcissent le ton jusqu’à satisfaction de leurs revendications. Et parmi les facteurs qui bloquent tout avancement des discussions, il y a l’alignement de l’indemnité de logement estimé à plus de 30 milliards de francs CFA. Un point sur lequel le gouvernement n’a pas encore transigé. Pour Meissa Babou, économiste, l’Etat du Sénégal est déjà fragilisé par le remboursement de la dette publique et des nombreuses dépenses engagées, ajoutées à cela 30 milliards de charge salariale supplémentaire pour indemnité de logement aurait un impact sur le budget.

Meissa BABOU au téléphone de Seynabou Gaelle DIOP

Télécharger

avr
29
2015

Revue de presse économique du 29/04/2015

Télécharger

avr
29
2015

Invité du jour : Ibrahima Seck, Coordonateur de la Fédération Nationale pour l’Agriculture Biologique (FENAB)

Label Bio Sénégal pour la certification des produits biologiques, c’est la principale préoccupation des agriculteurs biologiques dans la cité du rail qui l’ont fait savoir à l’occasion de la réunion de restitution de l’étude de faisabilité pour la mise en place d’un SGP (Système Participatif de Garantie). Le développement de l’agriculture biologique permettra à chaque Sénégalais de consommer sain et de léguer aux générations futures des produits sans poison ni engrais chimiques, selon le Coordonateur de la Fédération Nationale pour l’Agriculture Biologique (FENAB). Ainsi, Ibrahima Seck d’appeler l’Etat à soutenir cette agriculture afin d’atteindre ces objectifs.

Ibrahima Seck est joint au téléphone par Seynabou DIALLO

Télécharger