Archives du Mois : février 2012

fév
29
2012

Légère baisse des exportations sénégalaises en cette période électorale

La situation politique au Sénégal actuellement va impacter l’économie nationale. Cependant, cela ne sera pas d’une très grande perte pour les exportations sénégalaises. Déclaration faite par le chef de service Intelligence économique à l’ASEPEX. Dieynaba Kane Sène d’ajouter qu’il y ait élection ou pas, l’Agence Sénégalaise pour la Promotion des Exportations travaille à booster les exportations, levier de développement au Sénégal.

Elle est interrogée par Seynabou DIALLO

Télécharger

fév
22
2012

Invité du journal : Mounirou Ndiaye économiste

La mesure de réduction du taux des impôts au Sénégal, après cinq ans, ne favorise toujours pas l’investissement étranger ainsi que local. Une situation que Mounirou Ndiaye explique par le renchérissement des coûts de production qui a été causé par des surtaxes et des contributions parafiscales ; des surtaxes qui, selon lui, découragent les investisseurs.

Entretien réalisé par Aminatou DIALLO

Télécharger

fév
22
2012

Impôt sur les sociétés : Sa réduction à 25% n’a pas donné les résultats escomptés, selon le Directeur de la Prévision des Etudes Economiques

La mesure prise en 2006, à savoir, réduire le taux d’impôt des sociétés à 25% n’a pas donné les résultats escomptés selon Pierre Ndiaye Directeur de la DPEE (Direction de la Prévision des Etudes Economiques). Conséquence : elle n’a pas boosté le marché de l’emploi, ni multiplié les investissements. Un avis que ne partage pas Mansour Kama président de la CNES qui parle d’un manque d’encadrement de la mesure. Selon lui, l’argent amassé n’a pas servi au financement du secteur privé, mais plutôt rétribué en dividendes.

Les détails avec Serigne Mbacké AMAR

Télécharger

fév
21
2012

Makhtar NDAO économiste : La CEDEAO devrait opter pour un taux de change flexible pour rendre utile la création de la monnaie unique

L’horizon 2015 est trop juste pour mettre en place une monnaie unique qui exige d’importants mécanismes. Toutefois, le succès d’une monnaie unique dans l’espace CEDEAO relève de la capacité économique des Etats. L’espace communautaire devrait opter pour un taux de change flexible pour rendre utile la création de la monnaie unique l’ECO. C’est le sentiment du Directeur Régional de ACR Afrique, l’économiste Mactar NDAO que nous écoutons.

Télécharger

fév
21
2012

Création d’une monnaie unique au sein de la CEDEAO

La création d’une monnaie unique au niveau de la CEDEAO, c’est l’objectif final visé à travers ce processus. Le professeur Mouhamed Ben Omar Ndiaye de l’AMAO (Agence Monétaire de l’Afrique de l’Ouest) qui animait une conférence à l’IDEP (Institut des Nations Unies pour le Développement et la Planification) au cours du mois de juin 2011, avait saisi l’occasion pour présenter le rapport d’étude sur la monnaie unique financée par la Banque Africaine de Développement. Une monnaie dont le lancement est prévu pour 2020 et qui comporte un ensemble de procédure à travers un mécanisme linguistique, géographique et financier. Cette initiative qui n’est pas la première du genre faisait quand même l’objet d’optimisme pour les chefs d’Etats des pays membres ainsi que pour l’AMAO.

Reportage Serigne Mbacké AMAR

Télécharger

 

 

 

fév
20
2012

Revue de presse économique du 20/02/2012

 

 

 

Télécharger

 

 

 

 

 

 

fév
20
2012

Série de manifestations : Les vendeurs de pneus ne sont pas épargnés

Ces vulcanisateurs, jugent inestimables les pertes notés ces derniers jours, et affirment de ne plus oser exposer leurs produits, les pièces détachées et autres échoppes. En plus des marchants ambulants et des commerçants, les vendeurs de pneus ne sont pas épargnés de la colère des manifestants. Ces vulcanisateurs, jugent inestimables les pertes notés ces derniers jours, et n’osent plus exposer leurs produits, les pièces détachées et autres échoppes.

Aminatou Diallo a fait le tour de la ville, suivons son reportage

Télécharger

fév
20
2012

Légumes en abondance et à bon prix sur le marché

Le panier de la ménagère est facile à remplir en ce moment. Des légumes en abondance et à bon prix entre 300 francs et 400 francs le kilogramme, le poisson a connu une légère baisse, seul le prix de la viande reste inchangé. Cependant, acheter en quantité n’est pas la chose la mieux partagée pour la plupart des gens rencontrées. Les délestages ou encore l’argent hantent le sommeil des « gorgorlous ».

Reportage de Seynabou DIALLO

Télécharger

 

fév
20
2012

Sénégal : Election et économie

Les projections économiques du Sénégal risquent de souffrir des échéances électorales. Globalement, l’agenda politique est une source d’inquiétudes pour les perspectives économiques en Afrique Subsaharienne. Situé à 4,4% en 2011, le Produit Intérieur Brut (PIB) réel au Sénégal table sur une hausse située à plus de 7% à l’horizon 2015. La reprise économique perturbée par les échéances dans laquelle s’est d’ores et déjà installé le Sénégal ne devrait pas permettre d’atteindre les prévisions.

Plus de détails avec Issa DIAL

Télécharger

fév
17
2012

Crise alimentaire dans le Sahel : La Commission Européenne et le PAM volent au secours d’un million d’enfants dans le Sahel

19 milliards 650 millions de francs CFA pour nourrir un million d’enfants dans le Sahel. La Commission Européenne et le Programme Alimentaire Mondial (PAM) joignent ainsi leurs forces pour lutter contre la crise alimentaire. L’objectif de cette contribution est d’anticiper et de réduire l’impact de la crise alimentaire qui menace 12 millions de personnes dans le Sahel. C’est ce qui est ressorti du point de presse tenu ce matin à Dakar consacré à la question.

Compte rendu de Seynabou DIALLO

Télécharger

Articles plus anciens «