Archives de la Catégorie : Migration

nov
22
2017

Phénomène de la migration : Les pays africains pour une stratégie commune

Une position commune pour une meilleure prise en charge de la migration. Tel est le vœu de plusieurs pays africains qui se sont retrouvés à travers une réunion co-organisée par Osiwa et le Bureau régional africain d’Open Society Fondation. La société civile africaine réfléchit sur une stratégie de plaidoyer surtout avec le trafic des migrations en Libye qui place la dimension économique au cœur des questions migratoires.

Mbayang COR

oct
12
2017

La région de Sédhiou, abrite la 37ème édition de la Journée mondiale de l’alimentation (JMA) sur le thème «Changeons l’avenir des migrations.

La région de Sédhiou, abrite la 37ème édition de la Journée mondiale de l’alimentation (JMA) sur le thème «Changeons l’avenir des migrations. Investissons dans la sécurité alimentaire et le développement rural». Le choix de ce thème s’explique par les déplacements massifs des populations. En prélude de cette journée prévue le 16 octobre 2017, la FAO le ministère de l’agriculture ont tenu hier une conférence de presse préparatoire de l’organisation de cette journée.Compte rendu SOUVEIBOU SAGNA

sept
12
2017

Invité du jour : Dr Sylvie Nantcha, Présidente du Réseau des Africains de l’Allemagne

Le Sénégal, le Nigéria,  la Cote d’Ivoire et le Mali dans le top 10 des pays d’origine des migrants africains clandestins. C’est ce que révèle la Présidente du Réseau des Africains de l’Allemagne. Agé de 15 à 35 ans, ces jeunes Africains quittent leur pays d’origine à cause du chômage ou encore le rêve qu’ils ont de l’Europe. Pour lutter contre ce phénomène de migration clandestine, le Réseau soutenu et financé par le ministère allemand des affaires étrangères a lancé en 2016, un projet dénommé « rêve perdu » lancé déjà au Cameroun, au Burkina Faso et bientôt au Sénégal.

Ecoutons Dr Sylvie Nantcha la Présidente du Réseau des Africains de l’Allemagne au micro d’Aminatou Diallo

mai
22
2017

« Protéger les migrants vulnérables en Afrique de l’ouest et du centre », un projet financé à hauteur d’un million 200 mille dollars

Le projet « Protéger les migrants vulnérables en Afrique de l’ouest et du centre » dispose d’un budget d’1 million 200 mille dollars financé par le Bureau de la population, des réfugiés et des migrants. Il vise à protéger les femmes et les enfants contraints à la traite et à la mendicité, entre autres. Un atelier portant sur les migrants vulnérables s’est ouvert aujourd’hui à Dakar. Cette rencontre de trois jours est coorganisée par la Direction des droits humains et l’Organisation Internationale pour les Migrants. L’objectif est de veiller à la protection des migrants vulnérables en Afrique.

Compte rendu Oumar BALDE

avr
07
2017

Lutte contre le trafic de migrants irréguliers : Le Sénégal a bénéficié de six milliards CFA de l’Union Européenne

Six milliards de FCFA pour lutter contre le trafic de migrants irréguliers, l’Union Européenne compte doter le Sénégal dans les mois à venir de cette importante somme pour lui permettre de renforcer l’assistance technique et la fourniture d’équipements des forces chargées d’empêcher le trafic de migrants.

Le point avec Seynabou Gaëlle DIONG

mar
30
2017

Invité du jour : Falilou Mbacké Cissé, Directeur Général Institut Africain de la Gouvernance

déc
16
2016

Migration : Le problème reste entier malgré les stratégies mises en place par l’Etat du Sénégal

La journée internationale des migrants est célébrée ce 16 décembre. « Respect, sécurité et dignité pour tous, quelles contributions positives des migrants ? » est le thème retenu pour cette année. 6.000 Sénégalais migrent irrégulièrement sur les côtes italiennes. Et pourtant le Sénégal a mis en place plusieurs stratégies pour lutter contre ce phénomène avec le renforcement des frontières, financement sécuritaire, programmes économiques nationaux. Malgré cela, le problème reste entier.

Seynabou Diallo pour les détails

déc
16
2016

Invité du jour : Abdoul Wahab Sall, Directeur de la police de l’air et des frontières

Plusieurs stratégies sont mises en place pour lutter contre la migration : renforcement des frontières, financement sécuritaire, programmes économiques nationaux. Malgré cela, le problème demeure. Pour le Directeur de la police de l’air et des frontières, il faut sensibiliser les jeunes en leur montrant que l’Europe n’est plus l’Eldorado. L’implication des chefs religieux, médias et autres acteurs de la société est nécessaire pour gagner ce combat vu le contexte de la floraison des groupes djihadistes.

Abdoul Wahab Sall est interrogé par Seynabou DIALLO