Archives de la Catégorie : Agriculture

nov
15
2017

Assurance indicielle agicole : 500 millions de FCFA octroyées aux producteurs agricoles

500 millions de FCFA, c’est le volume des indemnisations octroyées aux producteurs agricoles qui sont souscrits à l’assurance indicielle. Ce programme mis en œuvre depuis 2013 par le Programme Alimentaire Mondiale en partenariat avec la Compagnie Nationale d’Assurance Agricole du Sénégal (CNAAS) a permis d’assurer 20 mille producteurs avec plus de 7 mille rien qu’en 2016. Les producteurs se félicitent d’une telle initiative, vu les risques auxquels ils sont exposés dans le cadre de leurs activités.

Compte rendu Mbayang COR

nov
14
2017

Invité du jour : Sidy BA, porte-parole du Conseil national de Concertation et de Coopération des Ruraux (CNCR)

Le CNCR invite les différents acteurs à la mobilisation pour éviter une crise d’insécurité alimentaire au nord du Sénégal. Ses membres présents dans la zone sylvopastorale prédisent des mois difficiles pour les populations de cette zone à cause de la rareté de la pluviométrie enregistrée. Le CNCR invite l’Etat à vite réagir et demande aux producteurs et leurs fédérations de mieux s’organiser pour une meilleure distribution de l’aide à venir.

Ecoutons sur la question Sidy BA porte-parole du CNCR au téléphone de Issa DIAL

nov
14
2017

Invité du jour : Jean Pierre Senghor, Secrétaire exécutif du Conseil National de la Sécurité Alimentaire

Le CNCR appelle à la mobilisation de tous les acteurs pour faire face à l’insécurité alimentaire qui menace le nord du pays. Selon le Secrétaire exécutif du Conseil National de la Sécurité Alimentaire, cette situation résulte d’un déficit pluviométrique et des difficultés en matière de production. Pour Jean Pierre Senghor, l’Etat travaille en ce moment sur une cartographie du pays en matière d’insécurité alimentaire. C’est seulement à l’issue de 5 jours de travail avec le PAM, la FAO que des solutions seront trouvées.

Il est interrogé par Seynabou DIALLO

nov
09
2017

Invité du jour : Abdoulaye Ndour, membre du Réseau des Organisations Paysannes et Pastorales du Sénégal (RESOPP)

Pour la campagne 2016-2017, les spéculations se portent bien ; qu’il s’agisse du mil, du sorgho, du niébé, entre autres. Selon Abdoulaye Ndour, les tonnages attendus sont intéressants par rapport à ceux de l’année dernière. Le membre du Réseau des Organisations Paysannes et Pastorales du Sénégal (RESOPP) d’ajouter que cette amélioration est due à des intrants de qualité et à une bonne répartition de la pluviométrie.

Abdoulaye Ndour que nous écoutons au micro de Seynabou DIALLO

nov
07
2017

Invité du jour : Massamba Dioum, Président du Comité National Interprofessionnel de l’Arachide (CNIA)

Prévue pour le 1er décembre 2017, la campagne de commercialisation de l’arachide a pourtant démarré dans le Saloum. Une chose jugée illégale par le Comité National Interprofessionnel de l’Arachide (CNIA). Son président Massamba Dioum demande aux services du commerce de veiller sur cette pratique. Répondant à ceux qui estiment que la date du 1er décembre n’est pas appropriée pour l’ouverture de la campagne, Massamba Dioum pense au contraire que cette date permettra aux huiliers et opérateurs de boucler leur financement.

Il est interrogé par Aminatou DIALLO

oct
25
2017

Invité du jour : Hamidou Diop, Président du Cadre de Concertation des Producteurs d’Arachide (CCPA)

Campagne de commercialisation de l’arachide 2017-2018 ; le prix du kilogramme est arrêté à 210 francs. Le Président du Cadre de Concertation des Producteurs d’Arachide (CCPA) apprécie mais estime que l’Etat devait au préalable différencier les types d’arachides qui doivent être vendus à ce prix. Hamidou Diop estime cependant que 225 francs comme prix serait plus rentable pour les producteurs. D’ailleurs, il appelle le gouvernement à imposer la consommation d’huile d’arachide et l’arrêt de l’importation de l’huile de même que l’instauration de la contractualisation afin de permettre aux producteurs de mieux tirer profit de leur travail.

Hamidou Diop que nous écoutons au micro d’Anna Louise Sarr

oct
25
2017

Campagne de commercialisation de l’arachide : Les opérateurs privés stockeurs saluent les mesures prises par le gouvernement

La Fédération des Opérateurs privés stockeurs et transporteurs d’arachide salue les mesures prises hier lors du conseil interministériel sur la campagne de commercialisation de l’arachide prévue le 1er décembre. Pour son porte-parole, le paiement des factures impayées d’ici la fin de l’année permettra aux opérateurs de bénéficier de fonds au niveau des banques pour mener à bien la campagne. Cheikh Tall minimise les impacts de l’absence annoncée des Chinois pour cette campagne 2017-2018.

Cheikh Tall est interrogé par Aminatou DIALLO

oct
25
2017

Invité du jour : Habib Thiam, Président du Collectif des Opérateurs-Exportateurs de Graines d’Arachide

Vers une campagne de commercialisation de l’arachide sans exportateurs. A l’origine son désaccord sur la baisse de 30 francs au lieu de 40 de la taxe à l’importation décidée hier en conseil interministériel. Le Collectif des Opérateurs-Exportateurs de Graines d’Arachide souhaite un prix de 10 francs sur le kilogramme. Selon son président Habib Thiam, aucun contrat n’est encore signé et la campagne risque d’être désastreuse.

Il est interrogé par Aminatou DIALLO

oct
12
2017

La croissance de l’Afrique subsaharienne redémarre à 2,4% en 2017 contre 1,3% en 2016.

La croissance de l’Afrique subsaharienne redémarre. Elle devrait ressortir à 2,4% en 2017 contre 1,3% en 2016. C’est ce qui ressort de la dernière édition d’Africa’s Pulse publiée hier par la banque mondiale. La sortie de récession de l’Afrique du Sud et du Nigéria et l’amélioration de la conjoncture internationale ont contribué à ce relèvement. Le Sénégal classé dans les économies les moins tributaires des matières premières, la croissance restant stable et soutenue par les investissements dans les infrastructures et une meilleure productivité agricole. Aminatou Diallo

sept
26
2017

Agriculture : La protection des créations au menu d’un atelier régional

Le système de protection des obtentions ou innovations variétales et de développement de l’industrie des semences en Afrique. La problématique fait l’objet d’un séminaire national à vocation sous-régionale qui a réuni 58 participants venus de 9 pays d’Afrique. Durant  trois jours, ils vont échanger leurs expériences sur les formes titulaires des droits de propriété industrielle en agriculture. La rencontre est conjointement organisée par l’OAPI (Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle) et l’UPOV (Union internationale pour la Protection des Obtentions Végétales) sous la supervision de l’Institut Sénégalais de Recherches Agricoles.

Compte rendu Seynabou DIALLO

Articles plus anciens «