Archives de la Catégorie : Invité du jour

sept
26
2017

Invité du jour : Robert Sagna, Président du Groupe de Recherche pour la Paix en Casamance (GRPC)

Ce 26 septembre 2017 marque l’an 15 du naufrage du Joola. Robert Sagna dit apprécier l’avènement des trois bateaux (Aguene, Diambogne et Aline Sitoe Diatta) pour le désenclavement de la Casamance. Cependant, le Président du Groupe de Recherche pour la Paix en Casamance (GRPC) affirme que certes les conditions de transport se sont améliorées mais la demande reste toujours plus forte que l’offre et le coût du fret Dakar-Ziguinchor toujours élevé. Il espère toutefois que les autres initiatives telles que le pont de Farafegny ou encore l’avènement du Train Tamba-Ziguinchor vont contribuer davantage à l’amélioration du désenclavement de cette région.

Robert Sagna est interrogé par Anna SARR

sept
25
2017

Invité du jour : Atab Bodian, Conseiller du Comité Directeur du Collectif des Cadres Casamançais

Ce 26 septembre sera commémoré l’an 15 du naufrage du bateau le Joola. Une tragédie qui a laissé des séquelles sur le plan économique d’après Atab Bodian, Conseiller du Comité Directeur du Collectif des Cadres Casamançais. Les populations de cette zone sud du pays rencontrent toujours des difficultés liées à l’enclavement mais aussi au manque d’initiative pour redynamiser le commerce.

Atab BODIAN réagit au téléphone de Mbayang COR

sept
22
2017

Invité du jour : Amath Diop, SG du Syndicat national des travailleurs de bois du bâtiment et de la construction

Le Secrétaire Général du Syndicat national des travailleurs de bois du bâtiment et de la construction affilié à l’UDTS confirme les résultats de l’étude menée par la Direction de la Prévision et des Etudes Economiques. Etude qui révèle que quelque 72% des entrepreneurs du sous-secteur des Bâtiments et Travaux Publics (BTP) du Sénégal peinent à recouvrer difficilement leurs créances au deuxième trimestre 2017. Pour preuve, selon Amath Diop, l’Etat leur devait en janvier 2017, 9 milliards FCFA. Toutefois, il précise que ce problème récurrent s’est accentué actuellement. Conséquence, ils sont confrontés à des problèmes de trésorerie, de paiement des salaires et de confiance vis-à-vis des autres et des retards dans la livraison des chantiers.

Je vous propose de l’écouter au téléphone d’Anna Louise Sarr

sept
22
2017

Invité du jour : Babacar Diagne, Président du Conseil des Entreprises du Sénégal (CDES)

Quelque 72% des entrepreneurs du sous-secteur des bâtiments et travaux publics (BTP) du Sénégal peinent à recouvrer leurs créances au deuxième trimestre 2017, révèle une récente étude menée par la Direction de la Prévision et des Etudes Economiques. Une très mauvaise habitude, selon le Président du Conseil des Entreprises du Sénégal (CDES). Babacar Diagne d’affirmer que l’Etat du Sénégal paie après service rendu. Cependant, des entreprises attendent jusqu’à 90 jours pour entrer dans leurs fonds. Cette situation est une mauvaise chose pour l’entreprise, la création d’emplois, le secteur privé national.

Il est joint au téléphone par Seynabou DIALLO

sept
21
2017

Invité du jour : Yatma Dièye, Directeur de l’environnement et de la libération des emprises du projet TER à l’APIX

Projet TER : il urge de démarrer les opérations des travaux de façon effective, dixit le Directeur de l’environnement et de la libération des emprises du projet TER à l’APIX. Selon Yatma Dièye, des retards vont impacter financièrement les travaux car l’Etat a déjà pris des engagements avec les entreprises pour la construction. Les personnes affectées ont reçu leurs indemnités pour libérer l’emprise conformément aux sommations servies.

Yatma Dièye est interrogé par Seynabou DIALLO

sept
20
2017

Invité du jour : Capitaine de vaisseau Malick Ndiaye, Chef de la Division des opérations de l’organisation du symposium

Dakar abrite ce matin le deuxième symposium des Chefs d’Etat-major de la marine des Etats riverains du Golfe de Guinée. Durant deux jours, près de 150 participants vont revisiter la coopération opérationnelle entre les marines. Selon le Capitaine de vaisseau, 50% des captures du Golfe de Guinée viennent de la pêche INN. Malick Ndiaye appelle à une mutualisation des pays concernés pour faire face à la pêche INN.

Ecoutons Capitaine de vaisseau Malick Ndiaye Chef de la Division des opérations de l’organisation de ce symposium au micro de Seynabou DIALLO

sept
19
2017

Invité du jour : Momath Cissé, Vice-président de l’ASCOSEN

Au Sénégal, les maladies d’origine alimentaire sévissent de façon récurrente. La prolifération des aliments vendus sur la voie publique ne facilite pas leur contrôle. Pour le vice-président de l’ASCOSEN, nombreux sont les aliments qui échappent au contrôle d’hygiène. Momath Cissé affirme que son Association continue le combat d’éveil et de sensibilisation pour qu’ils puissent intervenir en cas de crise.

Momath CISSE est joint au téléphone par Seynabou Gaëlle DIONG



sept
18
2017

Invité du jour : Youssou Diallo, Président du Conseil d’Administration de la SONACOS SA

Vers la privatisation de la SONACOS SA ; son PCA confirme l’information. Selon Youssou Diallo, un audit est effectué actuellement par la Banque Mondiale pour déterminer la situation financière de la société et c’est à la suite qu’un appel d’offre sera lancé pour sa reprivatisation. Cette privatisation se fera cependant selon les modalités conformes aux perspectives économiques du pays et aux intérêts de la filière arachidière rassure Youssou Diallo joint par Aminatou DIALLO

sept
15
2017

Invité du jour : Abdoulaye Ndiaye, Coordonnateur du Réseau national des Conseils Locaux de la Pêche Artisanale (CLPA)

Interpellé sur la pertinence du lancement officiel de l’immersion des pots à poulpes de Joal, le Coordonnateur du Réseau national des Conseils Locaux de la Pêche Artisanale (CLPA) estime que cela va augmenter la production de poulpes avant de préciser que cette immersion a lieu chaque année. 1.200 pots à poulpes sont nécessaires selon lui, pour la production de cette année.

Abdoulaye Ndiaye que je vous propose d’écouter au micro de Seynabou Gaelle DIONG

sept
15
2017

Invité du jour : Mbargou Badiane, Président de l’Union sénégalaise des transporteurs routiers

Blocage de 500 camions au Mali à cause d’une taxe illégale de 10 mille francs imposée par l’Etat malien. Outre cette taxe, les transporteurs subissent aussi un prélèvement de 5.000 francs imposé par les syndicats routiers pour chaque camion à chaque voyage. Cette pratique, œuvre de trois syndicats, porte préjudice aux transporteurs, selon le Président de l’Union sénégalaise des transporteurs routiers.

Les réactions de Mbargou Badiane au téléphone de Mbayang COR

Articles plus anciens «